+257 75 730851 burundi@aesao.bi

Le Monde entier célèbre en date du 1er Mai, la journée Internationale du Travail. Cette journée était particulière au sein de l’Association d’Education Spirituelle et d’Appui aux Orphelins, A.E.S.A.O en sigle. Une réunion avec les responsables des Orphelins pris en charge par cette association était organisée à leur endroit avec pour objectif « le Management des Appuis aux Orphelins de l’A.E.S.A.O ; notre rôle, notre réussite et notre fierté »

Une fête avec les responsables des Orphelins que prend en charge A.E.S.A.O

En effet, l’A.E.S.A.O avait choisi de célébrer cette journée avec les responsables des Orphelins que prend en charge cette association. Ceux-ci jouent le rôle primordial dans la vie des orphelins car ils constituent les courroies solides de la mission de l’A.E.S.A.O auprès de l’orphelin comme l’indique le Représentant Légal de cette association Sheikh Omar NSHIMIRIMANA :

« En cette journée Internationale du Travail, L’AESAO choisit de faire une réunion avec vous. Ce choix est dicté par plusieurs raisons : vous êtes à la fois nos relais auprès des orphelins que nous appuyons et vous constituez le groupe privilégié de nos actions. Une autre raison est de vous écouter encore une fois, de savoir vos challengers, vos doléances et vos suggestions car au sein de l’AESAO, nous privilégions une dynamique de consensus. C’est dans cette démarche que nous croyons fermement en la réussite accomplie de nos valeurs et de nos actions »

L’A.E.S.A.O aux cotés des Orphelins

L’A.E.S.A.O appui 1264 orphelins de différentes provinces du Burundi. Cet appui est de nature financière et logistique. Bien qu’ils soient appuyés, il arrive que les orphelins souvent en petit âge ne bénéficient pas de manière décente et réfléchie l’appui que lui accorde l’Association. Cela est dû souvent à un manque d’organisation des responsables de ces orphelins d’où le Représentant Légal leur recommande plus de responsabilité :

« L’Appui est pour l’orphelin. L’A.E.S.A.O vous recommande souvent de faire l’orphelin la priorité. Il arrive que certains d’entre vous s’écartent de l’objectif intime de cet appui. Nous vous recommandons de tenir toujours votre promesse, de garder le cap et servir le pays car l’orphelin lui-même est l’enfant du pays, le Burundi de demain. Revoyez vos priorités quand nous vous accordons cet appui, l’orphelin doit en être la raison et la finalité »

Les représentants des Orphelins n’ont pas manqué de s’exprimer face aux recommandations du Représentant Légal

« Nous sommes fiers qu’en cette journée Internationale de Travail, vous avez songé de nous rassembler encore une fois dans cette réunion. Elle est aussi importante. Je ne cesse de dire aux parents qui ont les orphelins pris en charge par l’AESAO que notre mission est noble. Nous aurions beau nos orphelins, nous aurions beau nourrir nos orphelins mais n’eut été l’appui de cette association, je doute que nous pouvions même arriver là où nous sommes aujourd’hui. Il faut reconnaître la grandeur de cette association. C’est pour cette raison que les recommandations que vous nous faite sont fondées. Il faut que certains d’entre nous réapprennent l’idéal de l’A.E.S.A.O et qu’ils fassent de ces orphelins laissés à la maison leur grande priorité. » Dit Madame……….

Cette réunion a vu l’échange entre les participants et  différents avis ont été formulés :

« De telles réunions sont importantes car elles réaménagent notre engagement de servir de relais entre nos orphelins et l’A.E.S.A.O. Certes, les conseils ont été prodigués et tenus en considération mais aussi faudra-t-il que les responsables ci-après les tiennent à cœur. J’aimerai dire aux représentants de l’A.E.S.A.O que nous partageons toujours la responsabilité de servir la cause des orphelins malgré les dérapages observes ici et là dans le management des appuis accordés aux orphelins. Je suis optimiste car ils ne sont pas généralisés. Nous pouvons améliorer encore.», dit Monsieur le Responsable des Orphelins de la Province de NGOZI.

L’A.E.S.A.O joue un rôle important dans l’appui des orphelins aux cotes des autres associations sans but lucratif du pays comme la FVS/AMADE, le Centre GIRIYUJA, L’O.P.E.D.E, la C.P.AJ, etc. La mission de l’A.E.S.A.O est aussi significative dans la mesure où le Burundi a connu pendant une décennie de longues crises politiques qui ont laissé derrière elles un grand nombre d’orphelins qui ont besoin d’un appui matériel et logistique.